Le brave nouveau monde (juridique) : conseils pour mener une carrière juridique différente

  • 29 janvier 2018
  • Candice Ashley Pollack

En tant qu’étudiante qui avait décidé de faire des études en droit dans le cadre de la poursuite d’une carrière dans le domaine de la défense des droits de la personne, j’ai quitté les bancs de la faculté de droit convaincue que je ne voulais pas être avocate. Ma faculté de droit a ouvert avec succès de nombreuses portes pour les stagiaires dans des cabinets de toutes tailles. Cependant, elle ne consacrait qu’une quantité minime d’énergie à déterminer des possibilités d’emploi pour les étudiants et étudiantes qui cherchaient des carrières juridiques différentes. J’ai eu l’impression qu’être juriste se résumait à exercer au sein d’un cabinet ou dans le bureau du Procureur général. Et nombreux étaient les autres diplômés en droit qui pensaient la même chose. 

Trois ans se sont écoulés et j’ai eu d’incroyables occasions de me forger, par moi-même, des expériences de travail hors les murs du traditionnel cabinet d’avocats. De la rédaction de stratégies provinciales pour la mise en œuvre des droits de l’enfant à l’élaboration de politiques et pratiques de fonctionnement pour des organisations à but non lucratif, ma carrière peut être qualifiée de tout, sauf de traditionnelle. J’ai appris qu’être juriste ne signifie pas nécessairement être employé par un cabinet d’avocats. Il existe bien d’autres possibilités. Cependant, je vous préviens, vous devez être prêt à les découvrir au terme d’une laborieuse exploration.

Voici quelques conseils, fondés sur ce que j’ai appris jusqu’ici, pour trouver des emplois juridiques différents.

CONSEIL 1 : si quelque chose vous tient à cœur, allez-y, participez

Je sais que presque tous les étudiants en droit et jeunes juristes font du bénévolat d’une façon ou d’une autre (je pourrais écrire un livre sur les avantages personnels et professionnels de l’engagement communautaire…). Cependant, mon premier conseil pour trouver une carrière juridique différente est le bénévolat pour des projets qui sont (a) connexes à un sujet qui vous passionne, et (b) hors de votre faculté de droit ou du cabinet dans lequel vous exercez.

Lorsque nous faisons du bénévolat, c’est souvent des activités auxquelles nous pouvons très facilement participer au lieu de choses qui nous passionnent vraiment. Les facultés de droit offrent des myriades de clubs et de groupements auxquels adhérer. Certaines se sont dotées d’une sorte de stratégie de responsabilité sociale à laquelle leurs membres peuvent contribuer. Cependant, la recherche d’un poste de bénévole auprès d’organisations ou d’initiatives qui vous passionnent et qui sont hors de votre réseau actuel peut ouvrir des portes insoupçonnées.

CONSEIL 2 : diversifiez votre réseau professionnel

Dotez-vous d’un vaste réseau professionnel diversifié. En tant que jeunes juristes, nous avons tendance à rester entre nous, nous participons à des activités principalement liées au droit, assistons à des activités sociales conçues pour aider les juristes à réseauter entre eux, et limitons nos chances à redonner dans un contexte qui comporte des éléments de formation juridique. Continuez à faire cela (c’est très bon pour vous!), mais ne vous y limitez pas. 

Vous ne trouverez probablement pas une autre carrière juridique si vous la cherchez dans les domaines juridiques traditionnels. Essayez de sortir des sentiers battus et tissez des liens avec des personnes actives dans d’autres domaines qui vous intéressent. La diversification de votre réseau pour y inclure des professionnels qui ne sont pas juristes vous apportera des perspectives et des liens qui peuvent conduire à des possibilités d’emploi nouvelles et fascinantes.

CONSEIL 3 : ayez un esprit ouvert

Posez votre candidature pour des emplois qui ne sont pas juridiques. Cela peut sembler aller à l’encontre du sujet de cet article, mais ce que je tente de vous expliquer, c’est que vos compétences juridiques sont un atout pour n’importe quelle organisation. N’oubliez pas que, d’une façon ou d’une autre, le droit sous-tend, informe, façonne et influence tous les domaines professionnels. Le fait de garder un esprit ouvert dans le cadre de votre recherche d’emploi et de plaider pour l’embauche d’un juriste pendant votre entrevue est un bon moyen pour concevoir votre carrière juridique différente. Alors qu’elle n’est peut-être pas à la recherche d’un juriste, l’organisation dans laquelle vous postulez pourrait souhaiter refondre la description du poste afin de pouvoir vous embaucher et profiter de tout ce que vous pouvez lui offrir.

Il ne s’agit là que de quelques conseils et non de méthodes avérées pour lancer une carrière juridique différente. Ils ont pour objet de vous amener à réfléchir aux façons de susciter de nouvelles et fascinantes possibilités. La profession juridique est en pleine évolution. En tant que jeunes juristes, nous devons nous adapter aux mouvances de notre secteur et changer la façon dont nous cherchons un emploi : nous devons passer de l’idée d’aller se trouver un emploi à celle d’aller se créer un emploi.

Candice Ashley Pollack est la Gestionnaire ACPI pour le Centre national d’innovation AGE-WELL PROPAVIT à Fredericton, N.-B.