Écouter des balados pourrait profiter à votre carrière

  • 26 octobre 2017
  • James Careless

Les juristes de toutes les régions du Canada approfondissent leurs connaissances et leur savoir juridiques en écoutant gratuitement des balados juridiques canadiens sur leurs téléphones intelligents et sur leurs ordinateurs.

« Vous pouvez écouter ces balados, qui revêtent normalement la forme de conversations informelles portant sur toute une gamme de sujets connexes au droit, alors que vous êtes dans le métro ou que vous faites la queue chez Starbucks », a dit Ian Hull, associé dans le cabinet de Toronto Hull & Hull LLP. « Tout particulièrement pour les jeunes juristes, les balados sont un très bon moyen de découvrir des domaines inconnus du droit de façon divertissante et sans angoisse. »             

Alliant le pouvoir des avis d’experts et l’intimité de la diffusion radiophonique, « les balados juridiques, comme ceux de la Revue de droit de McGill, offrent aux auditeurs un aperçu de la façon de penser d’universitaires et de professionnels travaillant dans divers domaines juridiques et issus de traditions variées », a déclaré Emma Noradounkian, rédactrice des balados pour le numéro 63 de la Revue de droit de McGill. « Les auditeurs écoutent des balados juridiques pour obtenir, de la bouche même des personnes qui sont les plus touchées et des experts qui peuvent le mieux les cerner et y apporter des éléments de solution, les dernières nouvelles sur un point de droit contemporain. »

Certaines organisations émérites telles que la Faculté de droit de McGill produisent des balados. D’autres sont le fruit des efforts de juristes férus de technologie tels que Michael Spratt du cabinet Abergel Goldstein & Partners LLP d’Ottawa (The Docket), Peter Aprile du cabinet de Toronto Counter Tax Lawyers (Building NewLaw) ou de juristes qui exercent dans le cabinet Hull & Hull LLP (Hull on Estates).

« Passionnés par le droit, nous produisons ces balados en dehors des heures de travail », a affirmé Me Aprile. « En outre, nos balados sont des outils incontournables pour renseigner notre propre personnel sur l’orientation de notre cabinet, ce qui lui importe et les façons de continuer à améliorer nos services et notre professionnalisme. Les juristes qui produisent les balados tirent autant d’enseignements de leur production que ne le font leurs auditeurs. »

Ces balados canadiens s’attaquent à des sujets très divers allant des tentatives du gouvernement de moderniser le Code criminel à la gestion des successions après un divorce, ou de la simplification des méthodes de travail au sein d’un cabinet juridique aux incidences juridiques de Pokémon Go! Cependant, ils ont tous en commun le fait qu’ils revêtent la forme d’une conversation radiophonique animée entre des juristes chevronnés et des experts dans tous les domaines. Ils abordent des questions qui intéressent les juristes de tous les niveaux, mais peuvent s’avérer particulièrement intéressants pour ceux et celles qui se lancent tout juste dans la profession.

« Nous voulons montrer aux jeunes juristes, et même aux personnes qui étudient encore le droit, que l’exercice de la profession juridique au Canada ne se limite pas à ce qui se passe au sein des grands cabinets de Toronto et entre les murs des salles de conférences », a déclaré Michael Spratt, qui anime le balado The Docket avec sa compagne, Emilie Taman, professeure de droit à l’Université d’Ottawa et ancienne procureure de la Couronne. « Le fait de converser avec des experts juridiques et autres pendant l’émission The Docket, présente à nos auditeurs un vaste éventail de questions complexes et d’opinions qui reflètent les réalités contemporaines. »

À l’affiche

Une recherche sur Google révèle un certain nombre de balados juridiques canadiens, dont les quelques suivants :

The Docket. Ce balado offert uniquement en anglais aborde des questions épineuses et parfois même provocantes soulevées par le droit canadien. L’incarcération d’une victime d’agression sexuelle à proximité de son agresseur au motif de la crainte du ministère public  qu’elle ne se présente pas lors de l’audience, la question de savoir si un procès devant jury est réellement le bon moyen de rendre justice tant aux victimes qu’à l’accusé, et la question de savoir si les négociations de peines sont inéquitables pour l’accusé figurent au palmarès des sujets abordés. L’équipe du balado a aussi produit un examen, épisode par épisode (toujours disponible en ligne), de la série intitulée Making a Murderer diffusée sur Netflix.

BuildingNewLaw. Ce balado offert uniquement en anglais, aussi connu sous son abréviation BNL, produit par Counter Tax, est une ambitieuse tentative de changer et d’améliorer l’exercice du droit au Canada. Pour ce faire, le balado BNL couvre des sujets tels que l’utilisation de l’intelligence artificielle pour régler les crises en droit de la famille, la réorientation des cabinets juridiques pour les axer en premier lieu sur les clients, et les moyens de prévenir les erreurs de gestion de leurs cabinets par les juristes.

Revue de droit de McGill. Avec un contenu tant en français qu’en anglais, ce balado plonge ses auditeurs dans des questions juridiques contemporaines telles que l’incarcération des Autochtones, les incidences de la dénonciation, la porno-vengeance, le droit de la responsabilité délictuelle, et la protection des renseignements personnels.  

Hull on Estates. L’habit ne fait pas le moine! Cette série de balados qui dure depuis 2006 aborde, uniquement en anglais, un vaste éventail de thèmes, notamment la façon de faire face à la maltraitance des aînés, exclure l’avocat de la partie adverse de la fonction d’avocat au dossier, et l’utilisation posthume de matériel reproductif, y compris les embryons fertilisés conservés à des fins médicales.

Borderlines. Il s’agit là d’une série de balados offerte uniquement en anglais qui porte un titre tout à fait approprié dans cette langue puisqu’elle couvre le droit canadien de l’immigration. Les épisodes proposent notamment des discussions de la fraude à l’immigration, les moyens de circonvenir les obstacles imposés par le système aux demandes d’asile présentées par les membres de la communauté LGBTQ, et le danger que le contrôle politique entache les décisions prises par les agents d’immigration canadiens.

The Lawcast. Avec des titres tels que Who Cares for the Acquitted Accused (qui se soucie de l’accusé acquitté) et The Problem with Canada’s Bail System… And Donald Trump (le système de mise en liberté sous caution et Donald Trump … il y a un hic), ces balados offerts uniquement en anglais par Jeff Manishen, avocat spécialisé en droit pénal à Hamilton (Ontario), soulèvent des questions dignes d’intérêt.

Welcome to the Food Court. Glenford Jamie, avocat à Toronto, et ses invités parlent, uniquement en anglais, de questions juridiques connexes au secteur alimentaire canadien. Ses experts abordent des questions d’actualité telles que l’obligation d’étiquetage concernant les calories, une contestation constitutionnelle visant la Régie des alcools de l'Ontario, et la sécurité au travail dans le contexte des exploitations agricoles familiales.

Ideablawg. Produits uniquement en anglais par l’avocate de Calgary, Lisa Silver, les balados Ideablawg  sont axés sur des articles particuliers du Code criminel du Canada. Avec des sujets tels que Mutiny! (Mutinerie!) (article 53), Alarming the Queen (Actes destinés à alarmer Sa Majesté) (article 49), et On Surgical Operations (à propos des opérations chirurgicales) (article 45), les balados de Me Silver présentent le droit pénal de façon abordable.

Enfin, l’Internet regorge de balados juridiques américains accessibles uniquement en anglais sur des sites tels que Legal Talk Network et OneLegal.com.               

Les balados en bref

Les balados juridiques sont une forme de divertissement pédagogique, affirme Mme Noradounkian, de McGill. « C’est une agréable parenthèse dans la triste réalité alors que nous nous rendons au travail ou que nous y sommes; une parenthèse qui pourtant contient une multitude d’enseignements sur tout sujet donné! »

James Careless rédige fréquemment des articles pour EnPratique.