Tendances démographiques

C’est une idĂ©e reçue que les Ă©coles de droit produisent trop de diplĂ´mĂ©s. Comme la plupart des idĂ©es reçues, celle-ci a des Ă©lĂ©ments de vĂ©ritĂ©, mais la situation ne se rĂ©sume pas Ă  cela. 

Nous avons examinĂ© les tendances dĂ©mographiques dans nos recherches de fond. Certains observateurs continuent de croire que le marchĂ© de la profession juridique reste vigoureux, mais le fait que l’âge mĂ©dian du dĂ©part des juristes Ă  la retraite est de 75 ans crĂ©e un embouteillage. Il y a certes des emplois, mais les juristes en dĂ©but de carrière doivent attendre que leurs homologues plus âgĂ©s libèrent des postes. L’Ă©tude a aussi permis de constater que le nombre de juristes exerçant le droit augmente plus vite que l’ensemble de la population du pays.

Ă€ une Ă©poque oĂą la demande de services juridiques est stable ou en baisse, oĂą la clientèle potentielle choisit l’autoreprĂ©sentation ou s’adresse Ă  d’autres professionnels, l’offre excĂ©dentaire de juristes peut ĂŞtre problĂ©matique pour ceux qui s’attendent Ă  un certain rendement de leur investissement dans des Ă©tudes en droit alors qu’ils ne parviennent mĂŞme pas Ă  trouver un emploi de stagiaire.