Vice-président désigné 2019-2020

Brad Regehr

Brad Regehr

Bradley Regehr est associĂ© chez Maurice Law, Barristers & Solicitors, un cabinet qui se spĂ©cialise en droit des Autochtones, en droit administratif, en droit des affaires et des entreprises, et en droit immobilier. Il est conseiller juridique pour des groupes des Premières Nations et d’autres groupes autochtones, qu’il reprĂ©sente dans des affaires de tous genres : litiges, revendications ancestrales, questions de droit administratif et de gouvernance, etc. Il dĂ©tient un baccalaurĂ©at ès arts (spĂ©cialisation double) de l’UniversitĂ© de Waterloo (1993) et un baccalaurĂ©at en droit (LL.B.) de l’UniversitĂ© du Manitoba (1996). Me Regehr est l’ex-prĂ©sident de l’Association du Barreau du Manitoba, ainsi que membre du conseil d’administration du Royal Manitoba Theatre Centre et de la Chambre de commerce autochtone Ă  Winnipeg.

Déclaration d'intention pour la vice-présidence de l'ABC

Je crois ĂŞtre particulièrement bien outillĂ© pour occuper le poste de vice-prĂ©sident, puis celui de prĂ©sident en 2020-2021. J’ai Ă  mon actif une vaste expĂ©rience au sein de l’ABC : j’en suis membre depuis la facultĂ© de droit et j’en ai prĂ©sidĂ© les sections nationale et manitobaine du droit des autochtones. J’ai par ailleurs siĂ©gĂ© au comitĂ© de direction de l’ancien Conseil des sections nationales pendant six ans, prĂ©sidĂ© la Division du Manitoba et siĂ©gĂ© au conseil d’administration de l’ABC pendant deux ans, et fait partie du ComitĂ© des finances pendant un an. Je siège actuellement au ComitĂ© de gouvernance et d’Ă©galitĂ©.

Avant tout, j’entends veiller Ă  ce que l’ABC demeure la voix de la profession juridique. Je veux accroĂ®tre l’effectif de nos membres, plutĂ´t que simplement le maintenir. Pour y arriver, il est impĂ©ratif de bonifier sans relâche la valeur de l’ABC, tant pour les membres que les non-membres. Nous devons nous concentrer tout particulièrement sur les besoins des jeunes juristes et des Ă©tudiants et Ă©tudiantes en droit.

J’ai par ailleurs l’intention de poursuivre le travail accompli par l’ABC pour l’accès Ă  la justice, dossier dans lequel on lui doit – en vĂ©ritable chef de file qu’elle est en la matière – de nombreuses percĂ©es. Cet ouvrage doit se poursuivre, et il importe que la profession juridique contribue Ă  rendre la justice accessible Ă  toute la population canadienne.

Mais il ne faut pas pour autant relâcher nos efforts pour promouvoir la diversitĂ© et l’inclusion au sein de l’ABC. D’importants jalons restent Ă  franchir avant que nous puissions Ă  juste titre nous dire membres d’une association destinĂ©e Ă  l’ensemble des juristes. Advenant mon Ă©lection, je suis convaincu que mon point de vue, Ă  titre de premier prĂ©sident autochtone de l’ABC, profitera Ă  l’Association.

Je rappelle enfin que le nouveau modèle de gouvernance de l’ABC sera rĂ©examinĂ© en 2020-2021, ce qui cadre avec mes fonctions au sein de l’Ă©quipe d’intĂ©gration de l’initiative Repenser l’ABC et du conseil d’administration, lesquels ont arrĂŞtĂ© les dĂ©tails du nouveau modèle. Si je suis Ă©lu prĂ©sident, ce rĂ©examen aura lieu lors de mon mandat.

Je vous demande donc d’appuyer ma candidature au poste de vice-prĂ©sident.