Résultats du Songade 2016 sur la rémunération et la carrière des juristes d'entreprise

  • 11 avril 2016

OTTAWA – The Counsel Network et l’Association canadienne des conseillers et conseillères juridiques d’entreprises (ACCJE) de l’Association du Barreau canadien (ABC) ont fourni un aperçu des résultats du Sondage 2016 sur la rémunération et la carrière des juristes d'entreprise (disponible uniquement en anglais), le 5 avril dernier, à la Conférence nationale de l’ACCJE à Calgary. Les résultats complets sont maintenant disponibles.

Effectué par Bramm Research, le sondage indique que le salaire moyen des juristes d’entreprise a augmenté et qu’un plus grand nombre de répondants déclarent n’avoir reçu aucune augmentation de salaire ou une augmentation moins importante au cours de l’année passée par comparaison avec 2012, l’année de publication du dernier sondage.

De plus, les résultats indiquent que les conseillères juridiques d’entreprise gagnent 15 % de moins que leurs homologues masculins. Pour les juristes d’entreprise, l’écart des salaires entre les hommes et les femmes est bien réel et ne va pas en se réduisant.

L’affirmation que cet écart s’explique du fait que « les hommes exercent depuis plus longtemps » s’avère incorrecte puisque ceux-ci comptent, en moyenne, moins d’années de service comme conseiller juridique ou conseiller juridique principal que les femmes, mais touchent néanmoins un salaire de base plus élevé. Dans tous les secteurs, sauf le secteur gouvernemental où les femmes ont atteint la parité, les hommes sont mieux rémunérés.

« L’écart des salaires entre les conseillers et les conseillères nous inquiète vraiment », déclare Frédéric Pérodeau, président de l’ACCJE. Alors qu’il se dit déçu par les résultats, M. Pérodeau souligne que l’ACCJE est un chef de file dans les domaines de la diversité et de l’inclusion.

« Nous centrerons notre attention sur ce que nous pouvons faire pour aider à corriger ce déséquilibre », ajoute-t-il.

Heather Innes, présidente sortante de l’ACCJE, nourrit les mêmes inquiétudes. « Ces résultats indiquent que nous devons demeurer attentifs et vigilants. Nous avons entrepris de nombreux projets au fil des ans, et nous continuerons à le faire étant donné que nous nous efforçons d’atteindre l’égalité ».

Tendances de l’industrie

Le salaire moyen de tous les juristes d’entreprise interrogés s’élève à 165 000 $, soit une augmentation par rapport au salaire de 155 000 $ constaté en 2012. En 2016, le salaire de base moyen des juristes d’entreprise dans toutes les sociétés cotées et privées est supérieur à celui de leurs homologues qui travaillent dans la fonction publique ou des sociétés d’État.

Par industrie, quatre secteurs dans lesquels travaillent des juristes d’entreprise ont les salaires de base moyens les plus élevés : les ressources, mines et forêts; l’immobilier; l’industrie du pétrole et du gaz et le secteur de la vente au détail et de l’accueil.

Les diminutions du salaire de base annuel les plus importantes ont eu lieu dans les secteurs des TI; des médias, jeux et divertissements, et dans celui des services publics.

Perspectives d’avenir

La majorité des juristes d’entreprise signalent des augmentations de la taille de leur service du contentieux plutôt que des réductionux de leur organisation et de leur avenis. Cependant, le pourcentage de ceux et celles qui déclarent être « très optimistes » au sujet de l’avenir du service du contentier professionnel au sein de l'organisation est en baisse. Plusieurs secteurs sont les figures de proue de ce déclin, y compris les juristes d’entreprise travaillant pour le gouvernement et ceux de l’Alberta et du Québec.

Au sujet du sondage

Il s’agit de la quatrième édition du Sondage sur la rémunération et la carrière des juristes d'entreprise. Il a été effectué par Bramm Research entre le 2 et le 28 février 2016. Les 962 répondants constituent un bon échantillon de juristes d’entreprise de toutes les principales villes du Canada qui travaillent dans un certain nombre de secteurs dans des postes variés. Le sondage a révélé des renseignements essentiels sur la rémunération, les avantages sociaux, le milieu de travail et la satisfaction professionnelle des juristes d’entreprise canadiens.

Au sujet de The Counsel Network

The Counsel Network est la principale société de recrutement et de gestion des talents juridiques au Canada. C’est la première société fondée au Canada pour le recrutement des juristes, et elle s’est avérée être une innovatrice et une chef de file sur le marché mondial. Plus de 25 ans après sa création, notre pratique et notre savoir-faire dans le domaine de la croissance des services du contentieux, des fusions de cabinets juridiques, du développement de la pratique de groupe et de la formation de partenariats stratégiques continuent à être très précieux pour nos clients. Nos solides connaissances de nos clients et de leurs objectifs stratégiques, commerciaux et financiers nous permettent de leur offrir des services de consultation et de gestion des talents, y compris dans les domaines de la rétention, de la planification de la relève, des modèles de rémunération, de l’expansion, et du coaching, qui complètent nos services traditionnels de recrutement.

Au sujet de l’ACCJE

Un groupe faisant partie intégrante des 36 000 membres de l’Association du Barreau canadien, l’ACCJE se voue à l’avancement des intérêts des conseillers et conseillères juridiques d’entreprises canadiennes. L’ACCJE offre des points de vue, ressources, outils, programmes de formation continue, conférences et occasions de réseautage avec les pairs, sans égal au Canada.

- 30 -

Pour plus amples renseignements ou pour recevoir une copie du rapport du sondage, veuillez communiquer avec :

Dal Bhathal, associée directrice
The Counsel Network
Bureau : 416 364-6654
Portable : 416 710-7558
Adresse électronique : dal@thecounselnetwork.com