Cours en ligne sur la santĂ© mentale et le bien-ĂȘtre Ă  l’intention des juristes.

Un texte suivra

Texte

Musique

[texte Ă  l'Ă©cran] La santĂ© mentale et le mieux-ĂȘtre dans la profession juridique

[texte à l'écran] Au cours d'une année, un Canadien ou une Canadienne sur cinq souffrira d'un problÚme de santé mentale dont l'importance justifiera un traitement.

Michele H. Hollins, c.r. présidente, Association du Barreau canadien.

Je sais que ces sentiments sont qu'ils sont toujours là. Vous savez, ils ne sont qu'à deux pas. Alors, je crois certainement avoir un nouveau respect pour ma santé mentale et pour sa fragilité. L'importance de veiller à cet aspect-là de ma vie, comme je veille à tous les autres aspects de ma vie.

Musique

[texte à l'écran] La stigmatisation est un défi majeur pour les professionnels du droit lorsqu'ils se peroivent comme étant parmi les seuls membres de la profession à affronter ce problÚme particulier.

Rebecca Lockwood Jackman, Nazami & Associates :

Les techniques que j'utilise aujourd'hui sont de mon propre cru; j'ai recours à mes propres rituels parce que j'ai réalisé que ma dépression et mes troubles étaient, en partie, liés au fait que je cherchais ailleurs, à l'extérieur de moi, pour tout pour mon bonheur, ma validation, mon appui. Et que je ne je ne l'obtenais pas de ma propre personne.

Musique

[texte Ă  l'Ă©cran] La rĂ©silience se construit grce aux habitudes proactives de mieux-ĂȘtre. Elle devient la base sur laquelle Ă©riger une structure de bien-ĂȘtre qui saura rĂ©sister aux alĂ©as du stress quotidien.

Orlando Da Silva avocat, ministÚre du Procureur général de l'Ontario :

Juste cette année, à titre de président de l'ABO, faisant de cette question une priorité, de voir le nombre d'individus qui s'y attachent à cause de leur propre expérience ou de celle de quelqu'un qu'ils connaissent et qu'ils aiment C'est plus thérapeutique que tout ce que je n'ai jamais pu entreprendre auparavant. J'ai le sentiment que c'est une cause qui vaut la peine, et ce que nous faisons me fait du bien.

Michele H. Hollins, c.r. présidente, Association du Barreau canadien :

La stigmatisation entourant la santé mentale et le manque de lucidité concernant la dépression, l'anxiété et le stress prévalent toujours dans la profession juridique. L'Association du Barreau canadien est trÚs fiÚre du partenariat qu'elle a établi avec la Société pour les troubles de l'humeur du Canada et Bell Cause pour la cause pour créer ce cours en ligne qui vise l'élimination de cette stigmatisation. Son but est aussi d'outiller les membres de la profession juridique sur les questions de la maladie mentale, de la santé mentale et de la dépendance.

Musique

[texte à l'écran] votre santé mentale! Commencez le cours aujourd'hui à : www.cba.org/mieux-etre