Law Practice Management imagery
Home Accueil    Adhérez/Renouvelez     Développement professionnel    Contact    English       

CBA.org

Réseauter sérieusement
<< Retour



Réseauter sérieusement

Par Susan Van Dyke

Certaines personnes s’intègrent parfaitement à une salle dès qu’elles y entrent : elles serrent les bonnes mains, racontent les bonnes blagues, bavardent dans les bons coins. Les personnes qui sont beaucoup plus à l’aise, assises discrètement derrière un bureau, ne sont toutefois pas obligées de se contenter de les observer avec envie. Des trucs sont à leur disposition pour tirer profit de leurs activités de réseautage.

Certaines personnes donnent l’impression que le réseautage leur est facile et naturel. Pour les autres, le réseautage demande beaucoup d’efforts — et plusieurs de ces personnes se tournent vers moi pour trouver de l’aide. L’un de mes clients était un plaideur brillant, mais si introverti que même une conversation d’ascenseur informelle pouvait lui donner des sueurs. Il a insisté pour que nous nous rencontrions dans des endroits peu éclairés de la ville où il ne serait pas reconnu, parce qu’en tant que membre chevronné du barreau, il lui semblait qu’il ne devrait pas avoir besoin des conseils d’une spécialiste.

Pour les nouveaux employés, le réseautage peut être terrifiant. Ils sont parfois précipités tête première dans des évènements sociaux, et si vous travaillez pour un grand cabinet, vous devrez peut-être vous y mettre avant même votre embauche. Même dans un cabinet de taille moyenne ou petite, la maîtrise des « usages du monde » ne tardera pas à être nécessaire.

Voici quelques conseils pour traverser l’épreuve comme un maître.

Choisissez avec soin

Sachez toujours pour quelle raison vous choisissez de participer à une activité particulière : pour exercer vos habiletés en matière de réseautage dans un environnement amical; pour être présenté à une personne importante; pour manifester votre appui à une cause importante pour votre cabinet (comme une activité de bienfaisance); pour divertir un client; ou même pour vous mettre en valeur auprès des chefs de file de l’industrie. Réfléchissez à la façon dont vous saurez que votre participation en aura valu la peine. Qu’aurez-vous accompli? (Au fait, décrocher un nouveau contrat n’est pas un objectif réaliste.)

Les associés choisissent souvent des avocats salariés pour occuper les chaises à une table déjà réservée. Si vous recevez ce genre d’« invitation », profitez de cette occasion pour observer et apprendre.

Si vous ne voyez pas de raison évidente d’assister ou de participer à une activité, passez votre tour et surveillez une meilleure occasion de réseautage. Sachez utiliser votre temps de manière judicieuse.

Vous êtes au travail

Si ça a les apparences d’une fête, ça a le son de la fête, si ça a l’odeur de la fête, ce doit être une fête, non? Non. Les évènements de réseautage peuvent ressembler à des sorties entre amis, mais ne vous y trompez pas : ce n’est pas parce que vous n’êtes pas assise devant un bureau ou une table de conseil que vous n’êtes pas au travail.

Prendre de bonnes habitudes dès le départ rendra les activités de réseautage plus agréables et plus efficaces.

Le premier obstacle est sans doute de savoir gérer la nourriture et les boissons. Limitez votre consommation d’alcool, ou choisissez des boissons non alcoolisées. Profitez de la nourriture, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas là pour manger. Vous pourriez choisir de manger quelque chose avant de vous présenter à l’évènement, question de ne pas être gênée dans vos échanges par une faim qui vous tenaille.

Préparez-vous

À moins que vous ne soyez de ces gens qui peuvent entrer dans une pièce et engager immédiatement la conversation avec des étrangers, un peu de préparation peut faire une grande différence pour tirer le meilleur profit possible de votre temps.

Selon l’ampleur de l’évènement, vous pouvez effectuer quelques recherches sur Internet pour savoir qui devrait être là. Plusieurs évènements annoncent leurs commanditaires, leurs conférenciers, leurs exposants et parfois même les délégués inscrits. Retenez de cette liste les quelques personnes que vous aimeriez rencontrer, et créez une liste d’objectifs personnels.

Cette façon de faire permet deux choses : elle vous donne une motivation et elle vous donne de la direction. Une fois que vous aurez rencontré et conversé avec toutes les personnes inscrites sur votre liste, vous vous apprêterez à partir, si vous en avez envie. Même si l’évènement bat son plein, il n’y a aucune honte à partir tôt, dans la mesure où vous aurez parlé à toutes les personnes sur votre liste et remercié vos hôtes (oui, les bonnes manières sont encore remarquées). La seule restriction : si vous avez amené un invité, vous devez repartir avec votre invité.

Posez des questions

Préparez trois ou quatre questions appropriées pour l’évènement. Les gens adorent parler d’eux-mêmes, alors saisissez l’occasion d’en apprendre sur les gens que vous rencontrez — mais évitez de faire en sorte que la conversation ressemble à un interrogatoire : partagez aussi votre avis.

Voici des questions générales qui peuvent s’appliquer à plusieurs types différents d’évènements :

1. Aviez-vous entendu ce conférencier auparavant?
2. Quel est votre lien avec cette association/cet organisme de bienfaisance/cet évènement?
3. Travaillez-vous dans ce domaine?
4. Connaissez-vous les autres personnes autour de la table? Devrions-nous nous présenter?
5. À combien de ces évènements participez-vous généralement dans une année? Ces évènements vous aident-ils?

La plupart des gens participent à ces évènements pour faire du réseautage et rencontrer de nouvelles personnes, alors cela ne devrait pas être trop pénible. Le défi est de savoir lancer la discussion, la relancer au besoin, et de la clore.

Donnez suite

Votre objectif ultime est de trouver des occasions sincères de donner suite à votre conversation avec les gens que vous avez rencontrés. Vous pouvez ne retrouver qu’une ou deux de ces personnes, mais ce n’est pas un problème, puisqu’un seul bon contact peut être considérablement utile pour votre pratique. Si, au cours de votre carrière, vous ajoutiez une personne à votre liste de contacts à chaque évènement, vous tisseriez un réseau impressionnant — et précieux.

Planifiez votre sortie de scène

Sachez entrer et sortir des groupes de conversation dans votre quête de conversations productives méritant un suivi après l’évènement.

Parmi les manières élégantes de sortir d’une conversation, il y a : s’excuser de monopoliser le temps de son interlocuteur; aller rafraîchir son verre; serrer la main de son interlocuteur et le remercier pour la conversation; introduire une autre personne dans la conversation, puis s’excuser pour aller à la rencontre d’une autre personne.

Exercez-vous

Il faut de l’expérience et de la volonté pour maîtriser l’art du réseautage. Allez suivre une formation si vous le pouvez, ou observez vos « rainmakers » et prenez exemple sur les meilleurs. Accordez-vous du temps et des occasions dans différents types d’évènements. Le réseautage deviendra de plus en plus facile, et pourrait même devenir très satisfaisant.

Susan Van Dyke adore participer à des évènements et faire du réseautage. Lorsqu’elle n’est pas à un évènement chic, elle dirige sa propre firme spécialisée, Van Dyke Marketing & Communications, où les cabinets d’avocats trouvent une aide importante en marketing. Vous pouvez la contacter au 604 876-7769, ou à l’adresse susan@vandyke.ca.

Home   Droit d'auteur © L'Association du Barreau canadien    Protection des renseignements personnels    Règles d'usage et dégagement de responsabilité