Law Practice Management imagery
Home Accueil    Adhérez/Renouvelez     Développement professionnel    Contact    English       

CBA.org
finances
Liste de contrôle antirécession pour votre cabinet d’avocats
<< Retour

Magazine National  


Excellents tarifs d’assurance auto et habitation. Jugez-en par vous même.

Liste de contrôle antirécession pour votre cabinet d’avocats

1. Réduisez les coûts

 

Renégociez avec vos fournisseurs vos contrats de fournitures de bureau, de services de soutien, de systèmes informatiques et de licences de logiciel.

 

Tentez de renégocier votre loyer.

 

N’annulez pas la réception de Noël ou le pique-nique estival, mais réduisez les dépenses affectées aux diverses réceptions sociales.

 

Organisez une séance de remue-méninges sur les possibilités d’économiser (p. ex., sous-louer des bureaux et sous-traiter des services).

 

2. Rapprochez-vous des clients

 

Augmentez vos efforts en marketing (les cabinets d’avocats y consacrent habituellement entre 1 % et 3 % des revenus bruts).

 

Concentrez-vous sur les clients existants.

 

Ciblez vos meilleurs clients, qui engendrent le plus de revenus pour le cabinet.

 

Rendez visite à vos clients chez eux. Faites-leur bien savoir que vous ne facturez pas cette visite.

 

Chargez un associé responsable des relations clients (ou une autre personne, mais pas l’avocat du client) d’obtenir des commentaires des clients.

 

3. Surveillez étroitement la comptabilité

 

Révisez plus souvent – tous les 3 ou 6 mois – vos prévisions annuelles d’encaisse.

 

Faites preuve de vigilance à l’égard de vos comptes débiteurs. Percevez-les rapidement. Offrez des options de paiement (p. ex., par carte de crédit).

 

Vérifiez la solvabilité des nouveaux clients. Demandez des acomptes.

 

Au besoin, tentez de retarder le paiement de vos factures (45 jours au lieu de 30).

 

En dernier recours, envisagez une fusion avec un autre cabinet ayant une pratique rentable et complémentaire.

 

4. Préservez le moral

 

Rassurez les membres du cabinet que vous maîtrisez la situation.

 

Faites savoir quelles mesures vous prenez pour permettre au cabinet de traverser cette période difficile.

 

Si vous ne comptez pas faire de mises à pied, dites-le.

 

5. Diversifiez-vous dans des domaines de pratique rentables

 

Envisagez d’affûter vos compétences dans les domaines en essor (p. ex., litiges, travail et emploi, faillites, propriété intellectuelle, planification successorale, famille).

 

Ciblez des clients dans des industries actives ou à l’abri de la récession (p. ex., infrastructure, franchises de restauration rapide, commerces de biens à prix réduit).

 

6. Effectuez des mises à pied prudentes

 

Envisagez des options à la mise à pied d’avocats et employés (p. ex., affectations en détachement, congés sans solde et sabbatiques, partage d’emplois, heures réduites).

 

Ajustez la taille de votre cabinet en licenciant les avocats au rendement constamment insuffisant, mais faites-le de façon respectueuse et équitable.

 

7. Investissez dans la technologie

 

Utilisez des technologies qui permettent de fournir plus rapidement et à moindre coût des services de meilleure qualité (p. ex., créez de nouveaux précédents et offrez des produits juridiques standardisés).

 

Adoptez des innovations permettant d’économiser du temps et des frais, comme les téléconférences au lieu des réunions en personne exigeant des déplacements.

 

Engagez un consultant pour examiner vos systèmes technologiques afin de repérer des moyens d’économiser des frais et d’améliorer les services.

 

8. Faites preuve de créativité tarifaire

 

Proposez des honoraires forfaitaires raisonnables et des options à la facturation horaire, afin d’attirer et satisfaire des clients attentifs aux coûts.

 

Demandez l’avis des clients sur des solutions raisonnables en matière d’honoraires (p. ex., éviter de facturer le temps en déplacement).

 

Envisagez de geler les tarifs de vos meilleurs clients pour un an.

 

9. Pensez à long terme

 

Positionnez le cabinet de façon à obtenir le genre de mandats juridiques que vous souhaitez, de la part du genre de clients que vous recherchez.

 

10. Examinez la rémunération

 

Au besoin, obtenez l’accord des associés à une réduction de la rémunération et des retraits mensuels.

Home   Droit d'auteur © L'Association du Barreau canadien    Protection des renseignements personnels    Règles d'usage et dégagement de responsabilité