Law Practice Management imagery
Home Accueil    Adhérez/Renouvelez     Développement professionnel    Contact    English       

CBA.org
finances
Enquête de fraude : Comment travailler en équipe de manière à obtenir les meilleurs résultats
<< Retour

Magazine National  


Excellents tarifs d’assurance auto et habitation. Jugez-en par vous même.

Optimiser la collaboration avec un juricomptable

Enquête de fraude : Comment travailler en équipe de manière à obtenir les meilleurs résultats.

Optimiser la collaboration avec un juricomptable

Par Ken Froese, comptable agréé et juricomptable, titulaire d’un certificat « FCFI » (cours élémentaire sur les instruments financiers complexes)

 Il pourrait s’agir d’un fournisseur qui livre à votre client des produits de contrefaçon, ou encore d’un employé qui achète des services en son nom, sauf que les chèques sont acheminés à une société de consultation factice créée par l’employé. Peut-être que la situation de fraude en est une de collusion entre un employé du service de comptabilité et un autre employé du service des ventes…

Quelle que soit la situation, on vous a demandé de travailler avec une équipe de juricomptables. Comment pouvez-vous optimiser cette collaboration et en obtenir les meilleurs résultats? Une situation de fraude a mené à une perte d’argent : une des étapes les plus importantes est de travailler avec les juricomptables et d’établir, dès le tout début, l’objectif de l’enquête. Maintenant que – pour ainsi dire - les chevaux ont fui l’écurie, voulez-vous que les juricomptables vous aident à les rassembler et à les ramener à l’écurie, ou l’objectif devrait-il plutôt être de sécuriser l’écurie afin d’éviter que le même scénario ne se reproduise?

Alors que l’équipe de direction de votre employeur ou de votre client recherche vraisemblablement un dénouement positif, elle a probablement un budget en tête. L’utilisation des ressources devra donc être axée sur les questions essentielles. Bien cerner la raison d’être de l’enquête permet d’en déterminer la priorité ainsi que donner une orientation certaine à l’élaboration d’un plan de travail.

Veillez à ce que le plan de travail établisse clairement les résultats attendus, qui seront déterminés en partie en consultation avec le juricomptable. Avec une enquête à multiples tentacules, une mise en œuvre par étapes pourra aider à faire en sorte que ce seront les objectifs les plus utiles qui seront réalisés les premiers. Une fois le plan établi, veillez à garder ouvertes les lignes de communication avec les comptables, ainsi qu’à travailler en équipe avec eux.

D’une part, il est important de continuer à participer activement au processus de l’enquête, en partie afin que les comptables ne passent pas de temps à rechercher des informations sur des aspects qui ne sont pas utiles dans la perspective de l’objectif d’ensemble de l’organisation. D’autre part, assurez-vous de ne pas trop restreindre les gestes des enquêteurs. Profitez au maximum de leur expérience – ce qui pourrait vouloir dire se prévaloir d’ordonnances Anton Piller ou d’ordonnances Norwich Pharmacal afin de soutirer des renseignements de tiers qui peuvent parfois s’avérer récalcitrants.

Les juricomptables peuvent jouer un rôle précieux en faisant part des progrès et des résultats de l’enquête à ceux qui s’y intéressent, comme par exemple aux cadres supérieurs. La participation visible de juricomptables à un dossier est rassurante, car elle indique que celui-ci est mené de manière efficace. Un des aspects les plus précieux de la participation de juricomptables à une enquête est l’apport de l’expérience acquise dans d’autres cas de fraude. Alors que la plupart des personnes qui commettent une fraude commencent à neuf et « réinventent la roue » dans chaque cas, le juricomptable d’expérience a déjà tout vu et est en mesure de découvrir la vérité.

Ken Froese, comptable agréé et juricomptable, titulaire d’un certificat « FCFI » (cours élémentaire sur les instruments financiers complexes) est le directeur général de Froese Forensic Partners Ltd.; veuillez communiquer avec lui à kfroese@froeseforensic.com ou au 416 926-4212.


Signes de fraude

Même si une personne qui commet une fraude essaiera de s’en cacher, certains signes laissent prévoir un risque de fraude ou même l’actuelle perpétration d’une fraude.

Une liste de quelques-uns de ces signes est fournie dans les annexes du chapitre 5135 du Manuel de l’Institut Canadien des Comptables Agréés. Voici un aperçu des principaux facteurs dont il faut tenir compte :

Situations et pressions incitatives

  • Certaines obligations financières personnelles peuvent créer de la pression pour les personnes qui ont accès à de l’argent comptant ou à d’autres biens qui peuvent être volés ou détournés.
  • Des relations négatives entre l’entité concernée et ceux de ses employés qui ont accès à de l’argent comptant ou à des objets qui peuvent facilement être volés – par exemple, dans des situations où des mises à pied sont prévues ou lorsque des modifications défavorables sont apportées à la rémunération ou aux avantages de ces employés.

Circonstances propices

Les circonstances suivantes sont parmi celles qui peuvent être propices au détournement de biens :

  • lorsqu’une personne a accès à d’importants montants d’argent comptant ou procède au traitement de tels montants;
  • lorsque l’inventaire de la société concernée comprend des biens qui sont de petite taille, de grande valeur, ou très demandés;
  • lorsqu’une personne a accès à des biens qui sont facilement convertibles, comme des obligations au porteur, des diamants, ou des circuits intégrés.

Attitudes et justifications

  • Abstraction est faite de la nécessité de contrôler ou de réduire les risques de détournement de biens.
  • En ne tenant pas compte de contrôles existants ou en ne remédiant pas à des insuffisances connues des contrôles internes, abstraction est faite du besoin de tels contrôles pour prévenir le détournement de biens.
  • Le comportement de l’employé indique que celui-ci est mécontent ou insatisfait de l’employeur ou de son traitement par l’employeur.
  • Certains changements de comportement ou de style de vie peuvent être signes de détournements de biens.

–Ken Froese, CA*IFA, FCFI

 

 

 

 

 

 

Home   Droit d'auteur © L'Association du Barreau canadien    Protection des renseignements personnels    Règles d'usage et dégagement de responsabilité